Centre d'études pour le développement et la prévention de l’extrémisme

Après le Tchad, la Somalie ouvre un centre anti-extrémisme

Rédigé le Mardi 28 Août 2018 à 11:09 | Lu 108 fois | 0 commentaire(s)

Six mois après l'ouverture d'un centre d'études pour l'extrémisme au Tchad, la Somalie vient à son tour d'en créer un. Les deux centres n'ont pas les mêmes objectifs car celui de la Somalie est numérique crée par le gouvernement visant à dissuader les jeunes somaliens à rejoindre les groupes extrémistes alors que le CEDPE du Tchad est totalement indépendant de l'Etat, fruit d'une création d'un groupe de jeunes cadres et dont l'objectif est beaucoup plus des recherches et des études sur l'extrémisme. Le CEDPE étudie la typologie de l'extrémisme et propose de solutions préventives. (commentaire CEDPE)


Après le Tchad, la Somalie ouvre un centre anti-extrémisme

 

Le gouvernement somalien a lancé un centre numérique anti-extrémisme visant à dissuader les jeunes Somaliens de soutenir les groupes militants tels qu’al-Shebab et EIIL.
Le ministre somalien de l’information déclare que le centre exécutera des campagnes sur Facebook, YouTube, Twitter et les médias d’état pour diffuser son message.
« Le centre prévoit de sensibiliser le public [avec une] campagne pour contrecarrer l’extrémisme violent, pour promouvoir le développement de la sécurité et de la paix, la bonne gouvernance, l’éducation civique, et pour mettre en œuvre des programmes qui peuvent donner confiance aux gens en discréditant le récit de violence et de destruction des terroristes », déclare Abdirahman Omar Osman, ministre de l’information.
M. Osman, lors de la cérémonie d’ouverture, a déclaré que le centre ciblerait particulièrement al-Shebab « en exposant sa brutalité et, ainsi, en réduisant sa popularité et son soutien public ».
Ce groupe militant lié à al-Qaïda a conduit des douzaines d’attentats-suicides en Somalie au cours des dix dernières années, y compris un en octobre 2017 qui a tué plus de 500 personnes.
« C’est une opportunité de contribuer à la paix et la stabilité générale en Somalie », déclare Abdurahman Yusuf al-Adala, directeur général du ministère de l’Information de Somalie. « Nous fournirons des informations exactes et utiles aux jeunes, ce qui les aidera à comprendre les avantages des institutions démocratiques en Somalie. »
Le nouveau centre a été créé en réponse à des critiques émises par des religieux somaliens modérés, qui avaient dit que le gouvernement ne faisait pas assez pour lutter contre l’extrémisme et les idéologies de violence sur l’Internet et les plateformes des réseaux sociaux.
M. Al-Adala déclare que les religieux et les aînés auront l’opportunité de produire des messages vidéo pour les réseaux sociaux. Il déclare que les jeunes Somaliens auront un forum ouvert pour parler du terrorisme et des facteurs qui poussent les jeunes à rejoindre les groupes militants.

http://adf-magazine.com/la-somalie-ouvre-un-centre-anti-extremisme/?lang=fr
VOICE OF AMERICA




Nouveau commentaire :


Mot du Président du Centre



Halima Adama, rencontre avec une jeune kamikaze de Boko Haram

Le centre

Rss
Facebook
Twitter
Mobile