Centre d'études pour le développement et la prévention de l’extrémisme

Baisse considérable de l'effectif de BH soit 4142

Rédigé le Samedi 16 Novembre 2019 à 15:35 | Lu 48 fois | 0 commentaire(s)

Selon le rapport, la mission qui a séjourné au Lac une mois, du 20 septembre au 19 octobre 2019, a profilé 2544 enquêtes, sur une estimation de 4142 désengagés présents dans la zone du Lac Tchad. Autrement dit, au moins 1639 personnes n’ont pas fait l’objet d’une enquête,


Le premier rapport relatif à la mission de Profiling des désengagés de Boko Haram a été présenté ce matin aux membres du comité interministériel à Ndjamena. La présentation a eu lieu au Ministère de la Femme, de la Protection de la petite enfance et de la solidarité nationale en présence des Directeurs généraux du ministère de la femme, de la justice, le coordinateur général de la police judiciaire, le Procureur de la République...le rapport provisoire de 61 pages a dévoilé les première résultats de données de la mission de Profiling dirigée par le CEDPE au Lac Tchad.
Selon le rapport, la mission qui a séjourné un mois au Lac, du 20 septembre au 19 octobre 2019, a profilé 2544 enquêtes, sur une estimation de 4142 désengagés présents dans la zone du Lac Tchad. Autrement dit, au moins 1639 personnes n’ont pas fait l’objet d’une enquête,

Le CEDPE a collecté une base de données très riche qui comprend 15 264 pages, à raison de six pages d’enquête par désengagé. A cela viennent s’ajouter avant la fin de l’année cinq importants documents dont le nombre total de pages reste encore inconnu. Il s’agit des rapports définitifs (activité, statistique, comptabilité, traduction en arabe et en anglais), Pour la première fois, les empreintes digitales des désengagés et les photos sont disponibles ;  et les désengagés ont bénéficié d’une pièce d’identité.

Baisse considérable de l'effectif de BH soit 4142
Selon Dr. Ahmat Yacoub, le CEDPE met désormais à la disposition de comité interministériel une base des données très riche qui constitue une cartographie plus précise des désengagés pour faciliter le processus de réinsertion socioprofessionnelle. A travers cette base de données, on peut comprendre tout d’abord les parcours sociaux et la typologie de cette catégorie de personnes ayant séjourné dans les maquis du groupe extrémiste. La base de données permettra aussi d’avoir une idée sur ce que sont devenus les 285 cas déjà étudiés par le CEDPE et avoir une idée de la dynamique actuelle. L’implication dans la mission de Profiling des deux agents du ministère de de la femme, de la protection de la petite enfance et de la solidarité nationale et d’une vingtaine des autochtones constitue déjà une formation dans la technicité qui permettra la poursuite d’enregistrement de nouveaux désengagés. Le CEDPE a saisi l'occasion pour restituer au comité interministériel deux cartons de matériels achetés dans le cadre dudit projet et s’engage à former le personnel du Ministère a la méthodologie et a l’utilisation de la base de données.

 




Nouveau commentaire :


Mot du Président du Centre



Halima Adama, rencontre avec une jeune kamikaze de Boko Haram

Le centre

Rss
Facebook
Twitter
Mobile