Prévention de l’extrémisme au Sahel
Fabrik* Fabrik*
Centre d'études pour le développement et la prévention de l'extrémisme au Sahel

Boko Haram se féminise t-il? Plus de 54% sont des femmes, selon une étude

Rédigé le Dimanche 15 Mars 2020 à 07:49 | Lu 264 fois | 0 commentaire(s)

Des experts en matière de lutte contre l'extrémisme estiment que le groupe extrémiste de Boko Haram est en train de se féminiser avec un taux de 54% de femmes dans ses rangs (voir le dernier rapport d'une étude du CEDPE.


Les résultats de l’étude ont été résumés dans le paragraphe suivant :
 
  • Nombre de désengagés dans la province du Lac Tchad 4142 en 2019
  • Nombre de désengagés profilés 2544
  • Taux de femmes 54 % (2019) ; 42,7% (2018)
  • Le nombre total des enfants des désengagés : 11827
  • Chaque fiche comprend 6 pages
  • La base de données collectées 15.264 pages
  • Chaque désengagé a bénéficié d’une pièce d’identité
  • La femme est soumise à l’apprentissage du Coran et d’ ou à l’assouvissement de la sexualité des Moudjahidine. « 
  • Les désengagés sont réparties en cinq groupes : les moins de 18 ans, la catégorie des 18-30 ans, celle des 30-40, des 40-60 ans et des plus de 60.
  • La majorité des désengagés sont sous le statut marital, soit 87,46% (2225 personnes).
  • Célibataires: 171
  • Divorcés(es) 52 (15 femmes et 37 hommes).
  • 75% n’avaient aucune sympathie avec l’idéologie religieuse de BH mais par la contrainte mortelle, bon nombre d’entre eux se sont vus forcés d’accepter de rejoindre la mouvance.
  • 67,21% évoquent des difficultés en matière de logement et de nourriture (1710 personnes).
     
  • 81 désengagés revendiquent un niveau d’études dont 46 femmes et 35 hommes. Cela représente 3,19% des désengagés.
  • La base des données collectées sera remise au Comité Interministériel pour un suivi continu et un soutien plus pérenne.
  • Le respect des droits de l'homme a été assuré tout au long du processus à travers une codification‑ de l’état civil des personnes profilées.





Mot du Président du Centre



Halima Adama, rencontre avec une jeune kamikaze de Boko Haram

Le centre

Rss
Facebook
Twitter
Mobile