Centre d'études pour le développement et la prévention de l’extrémisme

Le Nigéria et le Cameroun appellent l'armée tchadienne à leur secours

Rédigé le Samedi 2 Mars 2019 à 07:04 | Lu 61 fois | 0 commentaire(s)

Les victoires enregistrées par Boko Haram à la frontière camerounaise rappellent les années sombres 2014-2017 où il a fallu l'intervention de l'armée tchadienne pour soulager les armées des deux pays voisins sérieusement mises en difficultés par les offensives militaires du groupe terroriste. L'histoire se répète t-elle ?


Il a été constaté ces derniers mois que l'armée nigériane cède de plus en plus du terrain face aux multiples assauts armés du groupe Boko Haram. Même si le nombre d'actes kamikazes a légèrement diminué au Cameroun, ce pays ressent déjà à ses frontières les conséquences des victoires enregistrées par Boko Haram.

On se rappelle des années sombres 2014-2017 où il a fallut l'intervention musclée de l'armée tchadienne pour soulager les armées des deux pays voisins sérieusement mises en difficultés par le groupe terroriste. L'histoire se répète t-elle ? Alors que l'armée nigériane semble enrhumée, celle du Cameroun éternue, et l'armée tchadienne vient leur nettoyer les nez.

La dernière importante offensive militaire de Boko Haram a visé le camp militaire nigérian de Rann le 14 janvier 2019. A la suite de cette attaque et la débandade de l'armée nigériane, la petite localité camerounaise de Makary a connu un flux de réfugiés avoisinant les 35.000 personnes.

Depuis le 22 février, le Tchad a redéployé un contingent de 500 soldats dont la mission est de déloger le groupe Boko Haram qui a commencé ces derniers temps à regagner du terrain. Selon une source sécuritaire, le groupe terroriste s'est emparé d'un important arsenal militaire dont des chars.




Nouveau commentaire :


Mot du Président du Centre



Halima Adama, rencontre avec une jeune kamikaze de Boko Haram

Le centre

Rss
Facebook
Twitter
Mobile