Centre d'études pour le développement et la prévention de l’extrémisme

Le Président du Conseil militaire soudanais, Abdel Fatah Al-Burhan, victime d’une tentative d’assassinat

Rédigé le Samedi 11 Mai 2019 à 13:51 | Lu 47 fois | 0 commentaire(s)

Le Président du Conseil militaire soudanais, Abdel Fatah Al-Burhan, victime d’une tentative d’assassinat la semaine dernière, ont révélé samedi plusieurs sources.


Le Président du conseil militaire qui s’est éclipsé de la scène politique depuis une semaine avant de réapparaitre avait échappé à une tentative d’assassinat qui a été déjouée é par l’appareil de sécurité militaire. L’information  a été confirmée par un membre de la famille Al-Burhan cité par le quotidien soudanais Al-Riding. Il semblerait que l’homme fort du conseil militaire qui ne s’oppose pas à remettre immédiatement le pouvoir aux civils contrairement à son vice-président le général Hametti, aurait menacé de démissionner trois fois, le 19 et 25 avril puis la semaine dernière. Son entourage a souligné que le président du conseil est sous pression entre l’armée qui voulait conserver le pouvoir et la rue qui exige la passation du pouvoir.
S’agissant de la tentative de l’assassinat, le journal a indiqué que la source s’est refusée de divulguer les détails ni citer des noms «  je ne sais pas qui est derrière la tentative d’assassinat mais c’était une tentative d’assassinat qui a été déjouée à temps ».
Depuis le renversement de l’ancien président Omar al-Bashir le 11 avril, à la suite d’un mouvement populaire, la première junte militaire de transition, dirigée par l’ancien ministre de la défense Awad bin Auf, a été forcée par la rue de démissionner. Elle a été remplacée par l’ancien chef d’état-major, le lieutenant-général Abdul Fattah Al-Burhan.
le Soudan vit actuellement une période transitoire difficile et au fur et à mesure que la passation du pouvoir aux civils prend du temps, les anciens dignitaires du régime du président déchu se font parler d’eux. Début de semaine, un ancien ministre a créé un parti politique exigeant la participation au partage du pouvoir.
 




Nouveau commentaire :


Mot du Président du Centre



Halima Adama, rencontre avec une jeune kamikaze de Boko Haram

Le centre

Rss
Facebook
Twitter
Mobile