Prévention de l’extrémisme au Sahel
Fabrik* Fabrik*
Centre d'études pour le développement et la prévention de l'extrémisme au Sahel

Les établissements universitaires bénéficient d'une caravane de la paix

Rédigé le Samedi 21 Décembre 2019 à 09:08 | Lu 100 fois | 0 commentaire(s)

Les établissements universitaires s'impliquent dans la caravane de la paix.


 Tchad, en partenariat avec le Centre d'études pour le développement et la prévention de l'extrémisme (CEDPE), a annoncé vendredi l'organisation d'une caravane citoyenne pour la paix dans les établissements universitaires. La caravane aura lieu ce samedi à N'Djamena.  L'objectif de cette caravane est permettre de sensibiliser et d'informer les étudiants afin de cultiver la paix et la cohabitation pacifique en milieu universitaire pour lutter contre l'extrémisme violent en milieu universitaire.  Selon le directeur adjoint de l'association, Josué Nekoura, "l'on constate une recrudescence de violences et une montée de la haine dans le milieu scolaire et universitaire, occasionnant des dégâts collatéraux."  "Le mode opératoire des organisations de terrorisme consiste à recruter des jeunes désespérés dans les milieux défavorisés, ceux qui sont sans emploi ou en manque de repères, dans le seul but de les radicaliser et les rallier à leur cause", a-t-il indiqué.  Il a affirmé que pour défendre leur idéologique politique ou religieuse, les extrémistes se servent de la naïveté des jeunes en se basant sur leurs conditions sociales précaires telles que le chômage, le manque d'emploi ou d'insertion socioprofessionnelle.  "Face à cette situation urgente, l'éducation apparaît comme l'arme le plus efficace pour lutter contre l'extrémisme violent et le radicalisme", a expliqué Josué Nekoura.  Le représentant du CEDPE, Agassis Baroum, a rappelé la nécessité de sensibiliser le public sur l'importance de l'éducation afin de prévenir l'extrémisme violent. Il a estimé qu'il faut inciter les décideurs à prendre en compte cette approche dans la définition de la politique et contre radicalisation, former et outiller les jeunes sur les notions de plaidoyer et de cohabitation pacifique ; mobiliser les enseignants afin qu'ils soient des agents de veille et de sécurité, et créer des clubs Libre Afrique Tchad dans les établissements et les universités.  La caravane qui aura lieu à l'Université de la francophonie, prévoit des conférences animées par des experts sur la question de l'extrémisme violent, des ateliers de formation et des présentations.





Mot du Président du Centre



Halima Adama, rencontre avec une jeune kamikaze de Boko Haram

Le centre

Rss
Facebook
Twitter
Mobile