Centre d'études pour le développement et la prévention de l’extrémisme

Tchad: visite au Cedpe d'une délégation de l'ambassade des Emirats arabes unis

Rédigé le Jeudi 29 Août 2019 à 20:09 | Lu 93 fois | 0 commentaire(s)

L'ambassade des Émirats arabes unis au Tchad a remis au CEDPE un livre en Anglais dont le sujet est en rapport avec les îles du Golfe occupées par la République islamique d'Iran.


Une délégation de l'ambassade des Émirats arabes unis au Tchad dirigée par le diplomate M. Jamal Khalfane Alzou-abi  a effectué une visite de courtoisie, jeudi matin, au Centre d'études pour le développement et la prévention de l'extrémisme (CEDPE). M. Jamal Khalfane Alzou-abi, président des services de l'ambassade a été accueillie par le président du CEDPE Dr. AHMAT Yacoub assisté de ses collaborateurs, son Assistant M. Agassiz Baroum et le chargé des finances M. Hamza Mahamat Senoussi Bourma.

Les responsables du Cedpe ont présenté les activités du centre et le rôle que l'institution joue dans le domaine de la prévention de l'extrémisme violent. Ils ont insisté sur le caractère apolitique et indépendant du Centre. Le Président du Centre a tenu a rappeler que son Excellence l'ambassadeur des Émirats arabes unis est l'unique ambassadeur accrédité au Tchad qui a honoré par sa présence l'inauguration du CEDPE le 30 janvier 2018. Ce geste salutaire est inoubliable car il prouve à suffisance l'implication des Émirats arabes unis dans la lutte contre l'extrémisme qui nécessite la solidarité de tous. De son côté, M. Alzou-abi a exprimé son admiration pour le travail du centre affirmant le vœu d'entretenir des rapport de coopération. "Nous avons choisi de rendre visite au CEDPE pour son importance par le travail qu'il fait", a souligné le diplomate des Émirats.
A la fin de la visite, le chef de la délégation M. Jamal Khalfane Alzou-abi a offert au CEDPE un ouvrage en Anglais dont le sujet est en rapport avec les îles du Golfe occupées par la République islamique d'Iran.




Nouveau commentaire :


Mot du Président du Centre



Halima Adama, rencontre avec une jeune kamikaze de Boko Haram

Le centre

Rss
Facebook
Twitter
Mobile