Centre d'études pour le développement et la prévention de l’extrémisme

Un demi-million d’enfants malnutris en danger de mort autour du Lac Tchad

Rédigé le Lundi 11 Juin 2018 à 11:46 | Lu 226 fois | 0 commentaire(s)

Depuis 9 ans, plus de 2,3 millions de personnes dans la région du bassin du lac #Tchad ont dû fuir leurs foyers en raison du conflit qui touche en majorité des femmes et des filles. Les équipes d'Oxfam apportent une aide #humanitaire urgente au Nigéria, Niger et Tchad


Truth ONG- L’ONU a averti vendredi qu’un demi-million d’enfants sévèrement malnutris autour du Lac Tchad avaient besoin d’une aide vitale, soulignant que le financement des besoins humanitaires était loin d’être suffisant. Les responsables de l’aide dans les pays bordant le lac (Nigeria, Niger, Tchad et Cameroun) ont déclaré lors d’une conférence de presse à Genève que moins d’un tiers des 1,5 milliard de dollars nécessaires pour cette année avaient été récoltés, selon Le Figaro.
Près d’une décennie après le chaos créé par l’insurrection de groupe de Boko Haram au Nigeria d’abord, puis dans les pays voisins, les crises sécuritaires et humanitaires dans la région restent “graves”, a indiqué Bintou Djibo, coordinateur humanitaire de l’ONU pour le Niger, a rapporté VOA Afrique.
Cinq millions de personnes souffrent d’insécurité alimentaire aiguë et environ la moitié des enfants de moins de 5 ans -490 000 au total- souffrent de malnutrition grave, selon des chiffres des Nations unies. “Sans traitement, ils risquent de mourir”, a averti M. Djibo.
Par ailleurs, quelque 2,4 millions de personnes ont été déplacées par le conflit avec les islamistes et le manque de nourriture, alors que des millions sont menacées d’attaques mortelles, d’enlèvements et de violences sexuelles, a révélé La Provece.
“Il faut remettre la situation dans le Bassin du Lac Tchad au centre des préoccupations et la question de Boko Haram ne doit pas être oubliée”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse donnée vendredi à Genève sur la situation dans cette région.
La crise dans le Bassin du Lac Tchad doit rester la priorité “parce que la question de Boko Haram a créé beaucoup de vulnérabilités et constitue surtout une menace pour les populations”. Selon la responsable onusienne, si rien n’est fait, “il y a des milliers de jeunes qui risquent de rejoindre Boko Haram”, a expliqué French China.
Depuis 2013, plus d’un millier d’enfants dans le nord-est du Nigeria ont été enlevés par des groupes armés et beaucoup ont été contraints de mener des attaques avec des explosifs attachés autour de leur taille.
http://fr.truthngo.org/un-demi-million-denfants-malnutris-en-danger-de-mort-autour-du-lac-tchad/




Nouveau commentaire :


Mot du Président du Centre



Halima Adama, rencontre avec une jeune kamikaze de Boko Haram

Le centre

Rss
Facebook
Twitter
Mobile